TOAST #2 : « La Suisse en Immersions »

TOAST #2 : « La Suisse en Immersions »

Pop Up Mag, en collaboration avec Tami Hopf et en partenariat avec La Nébuleuse, te présente TOAST, une série de quatre expositions annuelles au cœur de Vevey. Leur point commun ? Leur amour pour la production locale. Tami Hopf prête son espace aux jeunes artistes, Pop Up Mag les met en avant sur son webzine et finalement, La Nébuleuse apporte sa touche pétillante et unique des ses boissons dans un design inédit pour l’occasion. 
TOAST, c’est l’occasion de découvrir l’univers de chaque artiste dans une ambiance décontractée et conviviale. Bienvenue pour ce deuxième opus de la série consacré à la revue indépendante Immersions!

« Nous aimons sortir des sentiers battus et sommes convaincu·es qu’une histoire bien racontée et visuellement attractive rencontrera toujours des oreilles et des yeux attentifs. »

– Immersions 

Après avoir accueilli l’artiste suisse-hongkongais Syn Liu, venu présenter son exposition « Humeur et Crayon », la deuxième édition de TOAST a reçu la revue indépendante Immersions. Un média d’inspiration pour les amoureux de belles histoires, de culture, de photographie et de la Suisse dans toute sa diversité.

L’exposition a été une belle occasion pour célébrer la première année d’existence de ce nouveau semestriel mené par deux jeunes journalistes, Maxime Fayet et Delphine Riand. En seulement quelques mois, le duo a proposé des univers diamétralement opposés dans ses trois publications thématiques: #0 Val d’Hérens, #1 Les Pâquis et #2 Gares.

Une folie de produire une revue papier à l’ère du numérique ? On ne poserait la question au premier abord, mais Maxime et Delphine ont longuement réfléchi leur projet. « Nous n’y sommes pas allergiques, bien au contraire, mais juste amoureux des belles choses. Celles que l’on peut toucher, sentir, regarder ou partager… ailleurs que devant son écran. » racontent-ils. « On savait que si on prenait le parti de choisir le papier, il fallait le valoriser et que ça en vaille la peine. Il fallait qu’on aie un beau papier, qu’on aie un bel objet et bien fini, qu’on aie le temps de prendre de belles photographies et de créer des textes qui soient intéressants et différents justement de ce qu’on peut trouver sur internet. »

Interviews, oeuvres d’artistes, reportages, photographies, chaque numéro présente avec brio des fragments du paysage culturel suisse. Une Suisse multiple, immortalisée dans les pages du magazine et dont les photographies exposées au Hopf Studio à Vevey se font le témoin.

© Immersions

« Immersions, c’est aussi une belle aventure humaine. Un projet collaboratif dans un monde où la presse écrite s’effrite petit à petit. »

– Maxime Fayet, co-fondateur d’Immersions

© Immersions

© Immersions

Comment ai-je découvert Immersions ? Par une proposition de Maxime il y a plusieurs mois de partager sur Pop Up Mag une publication sur leur travail. Suite à cet échange, j’ai reçu quelques jours plus tard un de leurs numéros dans ma boîte aux lettres. J’avoue avoir été très impressionnée. L’esthétique est sublime, le texte passionnant : à mes yeux, ces publications sont de véritables oeuvres d’art.

Leur démarche – vouloir donner un nouvel élan à la presse écrite (et suisse) – est courageuse et bien réfléchie. Les collaborations aux textes et arts graphiques élargissent notre perception sur la thématique phare du numéro. Max Lobe (écrivain), Andrea Baricela (dessins à l’encre de chine), Derib (dessinateur BD), Jon Monnard (écrivain), Murzo (dessins au fusain), Sébastien Bridot (photographe) et bien d’autres nous ouvrent les yeux sur leur Suisse. Immersions est le résultat d’un travail de passionné·es.

#0 Val d’Hérens #1 Les Pâquis et #2 Gares © Immersions

« On voulait faire quelque chose que nous aurions eu envie de lire. C’est un peu égocentrique dit comme ça, mais à la base je pense que c’est vraiment ça. »

– Delphine Riant, co-fondatrice d’Immersions

Maxime Fayet et Delphine Riant, fondateurs d’Immersions © Immersions

© Immersions

© Andrea Baricela pour Immersions

C’est un honneur d’avoir pu présenter en collaboration avec Tami Hopf les travaux d’Immersions. Pop Up Mag reste admiratif et souhaite une longue vie à cette revue indépendante. Immersions peint cette identité suisse parfois si difficilement définissable avec des mots et un regard à la fois poétique et juste.
La réalité veut aussi qu’elle mérite ton soutien pour progresser et continuer de proposer un contenu de qualité. Les trois numéros sont disponibles en librairie pour un prix très abordable et actuellement sur leur site avec un rabais de 20%. On me souffle qu’un quatrième numéro sur le domaine de la  musique devrait voir le jour à l’automne. Pour en savoir davantage, je te propose de jeter un oeil sur leurs réseaux sociaux (Facebook / Instagram) et leur site web.

L’exposition « La Suisse en Immersions » est visible sur rendez-vous jusqu’au 31 juillet 2018. Le finissage en compagnie de toute l’équipe de TOAST et des fondateurs d’Immersions se tiendra le jeudi 26 juillet dès 18h00. Rendez-vous à Hopf Studio, Rue d’Italie 37, 1800 Vevey. On se réjouit de t’y accueillir.

A bientôt cher·ère Immergé·e,

 

– Carla

 

 


Précédent La chronique mensuelle – La Sauce Suivant : Festival In Situ

Pas de commentaire

Laissez un commentaire !

Laissez un commentaire !