Nos coins culturels #3

Nos coins culturels #3

Nous voilà parti pour un troisième round de notre rubrique « Nos coins culturel »! Pop Up Mag a proposé à trois personnes, Germain, Océane et Rachel de te raconter leur histoire avec un lieu culturel de la région qui est cher à leurs yeux. Un grand merci à eux car ce n’est pas un exercice facile et ils se sont bien débrouillé, bravo. Tu verras qu’ils ont tous une plume très différente mais efficace et élégante. Je n’en dis pas plus, la visite commence, suis-nous!

Germain : le théâtre de Vidy

Germain est un grand curieux : tous les derniers événements culturels, de la Riviera à Lausanne, de la goa déchaînée à la conférence intellectuelle, il y est. En octobre, le théâtre de Vidy et Pop Up Mag avaient mis en concours des places pour Je suis un pays, un spectacle de Vincent Macaigne. Germain avait été l’un des gagnants et nous lui avons donc proposé de présenter ce lieu phare de scène culturelle suisse. Il a immédiatement accepté. Lors de la séance photo, nous avons même eu l’occasion d’y découvrir les coulisses, un moment magique qui a laissé autant de paillettes dans ses yeux que dans les nôtres. 

© Pop Up Mag

 

Le théâtre de Vidy est pour moi l’un des nombreux emblèmes de Lausanne. Ce centre culturel est situé dans le parc de l’Esplanade entre les pyramides de Vidy et Bellerive-Plage, à presque deux kilomètres d’Ouchy en direction de Genève. Ancré dans un modernisme traversant les âges, il se fond autour d’un paysage luxuriant où se mêlent arbres et buissons, tables et gazons. Aux alentours du bâtiment, le Léman invite le spectateur à passer un moment de relaxation entre les pièces. Le lac étant localisé à quelques mètres, on peut y observer dès les premiers rayons d’été des Lausannois avides de détente ou attendant l’heure des grillades.

Mais le Théâtre de Vidy ne propose pas seulement une scène où défilent des comédiens. En effet, on y trouve divers savoir-faire, passant de la comédie à la danse, au cinéma, à la musique ou encore aux arts plastiques. En son centre, se situe la Kantina, restaurant ou bar selon l’heure, permettant de régaler et désaltérer les curieux. On y débat, lit, expose, rit, rencontre cette population diverse qui réside le temps de quelques soirées en ce lieu technique et artistique. Souvent, je m’y rends afin de goûter à cette ambiance si particulière tout en profitant de la vue sur le lac à travers la grande baie vitrée. Parfois, on fête dans la Kantina, les bières et autres breuvages sortent des tireuses et remplissent les gosiers. Des DJ sets attrayants constitués de sonorités entêtantes et plus ou moins ethniques fournissent au public depuis plusieurs années un divertissement musical dans une atmosphère détendue. Ce lieu représente pour moi non seulement un endroit hédoniste, mais aussi un exemple de beauté culturelle préservée et entretenue par la ville de Lausanne depuis plus de cinquante-trois ans.

 

© Pop Up Mag

 

Ayant moi-même pratiqué le théâtre durant plusieurs années, il m’arrive à de nombreuses occasions de me replonger dans cette ambiance toute particulière, mais cette fois en étant confortablement assis et à l’écoute des acteurs se relayant sur scène minutes après minutes. À la fin des représentations, on peut souvent prendre part à un instant avec les comédiens autour d’un verre, afin de briser le quatrième mur créé par les planches et d’avoir un retour sur l’expérience vécue durant le processus de mise en place d’une œuvre. Ces instants précieux m’ont maintes fois apporté quantité d’émotions sans jamais me décevoir.

J’essayerai toujours de fréquenter ce théâtre au fil de ma vie, car il en fait partie et j’aimerais faire part de ces émotions avec bon nombre de personnes. Au plaisir de partager avec toi des moments d’effervescence et de passion autour d’une pièce et d’un verre.

 

© Pop Up Mag

 

© Pop Up Mag

 

Théâtre de Vidy
Avenue Emile-Henri-Jacques-Delacroze 5
1007 Lausanne
Site web : http://vidy.ch/
A suivre sur Facebook et Instagram

Océane : Le Capitole

Océane, étudiante en Master en cinéma à l’Unil, a le coeur qui bat comme beaucoup de Lausannois pour la mythique salle du Capitole. La moquette, les statues gréco-romaines à l’entrée, les tableaux d’anciennes célébrités en descendant l’escalier, le bar orné de miroirs, les sièges rouges… Le Capitole, c’est un voyage dans le temps. Bienvenue dans le temple du cinéma romand.

© Ivo Fovanna pour Pop Up Mag

 

Les salles obscures, je les fréquente depuis que je suis toute petite, à commencer par celles qui hébergeaient la Lanterne Magique. Je me rappelle d’une salle en particulier, à la Riponne, à l’emplacement du bar Le Pavillon. Je me souviens aussi être allée une fois à L’Atlantic, aujourd’hui plus connu sous le nom de Luigia. Ce jour-là, sans le savoir, ma grand-mère m’avait fait découvrir un lieu de son décor qui ne ferait bientôt plus partie du mien. L’écran s’est transformé en four à pizzas.

Je n’ai que la vingtaine et pourtant, j’ai vu Lausanne changer, les petits cinémas disparaître, remplacés par des bars, des restaurants, des appartements. J’ai profité de la diversité et des avantages des multiplexes sans m’inquiéter de cette épidémie qui touchait les salles indépendantes. Puis, j’ai commencé mes études d’art et de cinéma. Je me suis rendue régulièrement à la Cinémathèque et j’ai succombé au charme du Capitole, la salle qui lui est affiliée. Là-bas , j’ai découvert la beauté des images tournées sur pellicule qui crépitent sur l’écran ; je me suis laissé guider par la musique des orchestres qui revisitent les classiques du cinéma muet ; j’ai écouté et parfois rencontré des cinéastes qui m’inspirent ; j’ai compris la nécessité de ces salles chargées d’histoire.

 

© Ivo Fovanna pour Pop Up Mag

 

Le Capitole, c’est tout un programme. D’abord, c’est un endroit qui cumule les records. Il s’agit en effet de la plus grande salle de Suisse, et du plus ancien cinéma de Lausanne (il a ouvert ses portes en 1928). Ensuite, c’est un décor qui incite au voyage. Une devanture de néons qui brillent avenue du Théâtre, qui nous attire dans une salle conçue pour rêver : un ciel bleu dégagé, des étoiles pleins les yeux, un tapis rouge et des torches de lumières pour nous réveiller. Enfin, c’est une ambiance. Contrairement aux festivals et avant-premières qui instaurent souvent un fossé hiérarchique entre les artistes et les spectateurs, j’aime me dire lorsque je me rends au Capitole que cet espace est avant tout un lieu de rencontre entre passionnés du cinéma, où étudiants, professionnels et amateurs se réunissent pour partager ensemble l’expérience d’une projection et échanger quelques mots.

Le film est fini. Venu le moment de l’apéritif où tout le monde se dirige vers le bar. Je m’amuse à penser que je suis peut-être accoudée à la table où Katharine Hepburn s’était arrêtée lors de son passage dans cette « salle hollywoodienne ». Je regarde de loin un petit groupe de personnes qui tourne autour de l’artiste de la soirée. Mathieu Amalric, Gus Van Sant, il faudra bien trouver une question à lui poser. Je ne suis plus vraiment à Lausanne, plus vraiment en 2017, mais bien au Capitole, et ici tout peut arriver.

 

© Ivo Fovanna pour Pop Up Mag

 

 

© Ivo Fovanna pour Pop Up Mag

 

Le Capitole
Avenue du théâtre 6
1005 Lausanne
Site web : http://www.lecapitole.ch/a-laffiche

 

Rachel : Le théâtre de l’Echandole

Parce que la culture ne se limite pas qu’à Lausanne, direction Yverdon-les-Bains ! Rachel, habituée du lieu, t’offre une petite mise en bouche de théâtre au programme riche et variés. À l’Echandole, on accueille de l’impro, de la danse, de la chanson, du théâtre pour adultes et jeune public, des spectacles d’humour… Yverdon n’est pas à écarter du champ culturel, on y trouve pour tous les goûts. Bonne soirée garantie, welcome!

© Pop Up Mag

 

Une lumière tamisée. Un brouhaha monocorde. Une attente qui plane, réelle, palpable. Une odeur organique de friperie et de molasse. De longues expirations de trac et des récitations rapides, rythmées sur cent pas. Arrive la pénombre et ses chuchotements excités. Et puis, l’obscurité, le silence et ses toux éparses. Les projecteurs s’allument.

Ce sont mes premiers souvenirs au théâtre de l’Echandole, là où j’ai eu l’occasion de tenir différents rôles ; celui de spectatrice et celui de comédienne en herbe. A l’époque, je prenais des cours à « La cour du théâtre », une association créée par Catherine Pauchard, et je me rendais à l’Echandole au moins une fois par semaine. Nos spectacles prenaient vie au sein de son caveau et nous jouions sur ses planches, marchant sur les pas de nombreux comédiens, poètes, danseurs, musiciens, humoristes et autres artistes passionnés. D’une certaine manière, nous contribuions à une gigantesque œuvre d’art vivant, commencée il y a presque 40 ans.

 

© Pop Up Mag

 

Pour moi, le théâtre de l’Echandole est une parenthèse hors du temps que l’on trouve et retrouve dans les caves du Château médiéval d’Yverdon-les-Bains. Dans la salle conviviale de 120 sièges, sous la voûte de pierres, les univers défilent englobés d’une acoustique magique. Plus qu’un simple théâtre, c’est un espace de création et de découverte qui a notamment assisté à la naissance des spectacles de François Silvant.

Animée par une équipe dynamique, audacieuse et ouverte au monde, l’Echandole est une entité active, reconnue en Romandie, dont les antennes tournoient sans cesse à la quête d’innovation. Jette un coup d’œil à son programme et tu verras ! Après un spectacle, au lieu de disperser ses émotions aux quatre vents, l’idéal est de savourer une bière (ou un sirop) au bar L’Oubliette qui accueille les spectateurs et les artistes.
L’ambiance y est chaleureuse et festive.

Alors. Je récapitule : pour son énergie inspirante, son ambiance décontractée, son atmosphère magique et sa programmation éclectique, je t’encourage à venir pousser les portes et pénétrer dans l’univers du théâtre de l’Echandole !

 

© Pop Up Mag

 

© Pop Up Mag

 

Le théâtre de l’Echandole
Rue du Château 9
1400 Yverdon-les-Bains
Site web : http://www.echandole.ch/
A suivre sur Facebook


Précédent La chronique mensuelle – Tami Hopf Suivant : Yverdon-les-Bains culture

Pas de commentaire

Laissez un commentaire !

Laissez un commentaire !