Se perdre dans Edimbourg

Se perdre dans Edimbourg

Dans le magazine easyJet du mois d’octobre, il y avait une interview d’un jeune homme qui racontait que son meilleur conseil pour visiter une
ville était : « Perdez-vous ». Et il s’avère que ce conseil s’applique vraiment bien à Edimbourg parce que c’est une ville magnifique. Tu peux emprunter des rues étroites et sillonner sans suivre de cartes autant que tu veux, tu auras toujours l’impression d’être dans un décor d’Harry Potter (ou plutôt le sentiment que l’univers d’Harry Potter n’a pas demandé autant d’imagination que tu le pensais).

En se promenant ainsi, j’ai découvert des endroits fort sympathiques que j’aimerais partager avec toi ici. C’est pour ça que je tiens à souligner que cet article ne se veut pas être le guide ultime d’Edimbourg, les endroits à ne pas manquer, les meilleures bières de toute la ville, etc. Non, c’est juste quelques idées pour passer un beau séjour à Edimbourg, avec certains lieux que j’ai découverts en me promenant et qui m’ont plu.

 

Se promener dans la nature : Arthur’s Seat

On commence d’office ici avec un endroit qu’on n’a pas du tout trouvé par hasard. Je n’ai pas envie de faire semblant, parce que ce ne serait absolument pas crédible de raconter qu’on marchait sans regarder et que tout d’un coup, on s’est retrouvé sans faire exprès en plein Arthur’s Seat.

Il s’agit en fait d’une colline qui se situe en plein milieu d’Edimbourg, elle est tellement grande qu’elle se voit d’à peu près partout dans la ville. Je trouve que ça vaut la peine d’y aller, c’est un lieu magnifique ! Si comme nous, tu es trop jeune pour louer une voiture à un prix décent et partir explorer la campagne écossaise, Arthur’s Seat propose une alternative intéressante, car elle donne le sentiment d’être en pleine nature sans pour autant quitter Edimbourg. Il n’y pas d’itinéraire tracée, tu es donc libre de grimper cette colline comme tu le souhaites. L’herbe est basse partout, ce qui facilite la marche. Tu peux choisir un chemin plus ou moins pentu, et t’approcher plus ou moins du bord. Tu peux y passer trente minutes comme quatre heures. Le sommet de la colline offre une vue sur toute la ville.

 

Faire du shopping : Godiva Boutique

Godiva Boutique est un magasin indépendant de vêtements et d’accessoires située dans la Old Town d’Edimbourg. J’y suis passée devant par hasard de nuit, alors qu’elle était fermée, et j’ai immédiatement eu envie d’y retourner le lendemain. J’aime beaucoup ce genre de lieu par le fait que ce soit justement indépendant, car cela permet de proposer des tenues originales qu’on ne trouverait pas ailleurs. Godiva mélange ici les créations de marques peu connues, et les habits de deuxième main. Mais même dans les créations contemporaines, l’offre est plutôt vintage avec des robes à motifs, des grands manteaux, ou encore des jupes en velours côtelé de toutes les couleurs.  J’ai beaucoup aimé les bijoux, réalisés à la main par une amie de la vendeuse. On y trouvait notamment des broches brillantes, et des bagues et boucles d’oreille aux couleurs pastels. Les prix sont plutôt accessibles à mon avis. On ne va pas se mentir, les jupes en velours côtelé de Primark étaient quatre fois moins chères que celles de Godiva, mais la qualité, les conditions de fabrication, et l’aspect unique des tenues justifient largement cette différence.

 

© Godiva Boutique

https://godivaboutique.co.uk/

9 West Port
Edinburgh EH1 2JA

 

Prendre l’Afternoon Tea : The Colonnades at the Signet Library

Là encore, j’avoue que j’ai cherché antérieurement sur Google le meilleur d’Afternoon Tea d’Edimbourg, et on m’a répondu The Colonnades at the Signet Library. 

Comme je ne suis malheureusement pas allée prendre d’autres Afternoon Teas, je ne peux pas te confirmer que c’est le meilleur, mais je peux par contre t’assurer qu’il est assez incroyable.

© Heritage Portfolio Ltd.

Il me semble qu’un Afternoon tea traditionnel est servi sur un seul « tiered Stand » (j’ai dû chercher le mot exact et je ne l’ai pas trouvé en français, mais il s’agit d’une sorte de service en trois plateaux surmontés les uns sur les autres), comprenant à chaque étage respectif des sandwichs, des scones, et des mignardises sucrées. Aux Colonnades, la magie est qu’il n’y a pas un, mais deux tiered stand servis. Le premier est composé uniquement de mignardises salées : un cheesecake aux betteraves tellement bon que j’en rêve encore, un éclair au saumon, un sandwich poulet/bacon/mayo, et encore plein d’autres choses. T’imagines, autant de saveurs salées différentes en une fois, c’était un peu le rêve pour moi.

Les mignardises sucrées sont servies ensuite sur le deuxième tiered stand : Fudge pomme/toffee, petit gâteau à la confiture d’orange enrobé de chocolat qui m’a rappelé les Pim’s de notre enfance, et surtout surtout, les scones évidemment, avec de la confiture de fraise et de la « clotted cream », entre la crème fouettée et le beurre.

 

© Heritage Portfolio Ltd.

Tout cela est servi avec les thés de votre choix à volonté, et coûte 30 livres. C’est relativement cher, surtout en sachant qu’on peut manger des plats copieux dans des pubs pour 8 ou 9 livres, mais je trouve personnellement que ça vaut la peine. Si tu veux prolonger ce paradis, tu peux payer un supplément pour une coupe de champagne, ou même payer à peu près l’équivalent de 3 afternoon teas – si mes souvenirs sont bons – pour une bouteille de champagne avec du caviar.

 

http://www.thesignetlibrary.co.uk/colonnades/afternoon-tea/

The Signet Library

Parliament Square

Edinburgh EH1 1RF

 

Boire un verre : The Beer Kitchen 

On marchait dans la rue sans avoir spécialement soif, et en voyant par hasard ce bar et son mur en pierre si joli, on a directement eu envie de prendre une bière. Bon en réalité j’ai pris un cidre parce que les bières c’est pas trop mon truc, mais c’était un des meilleurs cidres que je n’ai jamais bus. Sucré, gazeux, hyper rafraichissant. Si tu passes par-là, je te le recommande fortement, il s’agit du « Tistle Cross Cider ». Il y a aussi diverses dégustations de bière, composées de quatre ou six « petits » verres de bières différentes, toutes variées. Je tiens à préciser également la possibilité de prendre des trucs à manger en accompagnement comme des sandwichs au poisson ou des sweet potato fries. The Beer Kitchen fait aussi office de restaurant, mais nous n’avons pas pu tester, car il était complet (et au vu de leurs burgers super appétissants, je comprends).

 

© Innis & Gunn Beer Kitchen

Le lieu en lui-même est attrayant, avec le mur en pierre dont j’ai déjà parlé (j’aime beaucoup les murs en pierre) qui contraste avec un plancher, des canapés en cuir et des décorations plus modernes. Ça donne un côté élégant et branché à la fois, un peu hipster version pour les plus âgés en fait. Enfin, j’exagère, parce qu’en vrai, il y avait beaucoup de monde de toute âge, et c’est ça qui était bien.

 

http://thebeerkitchen.co.uk/bars/edinburgh/

81-83 Lothian Road

Edinburgh EH3 9AW

 

Assister à un spectacle : Edinburgh Playhouse

La chambre qu’on avait louée sur AirBnb se situait à côté d’un théâtre dont on n’aurait sans doute jamais entendu parler si on n’avait pas dû passer devant à chaque fois qu’on rentrait à l’appart, ce qui aurait été fort dommage. L’Edinburgh Playhouse est un très beau lieu qui correspond beaucoup à l’image un peu clichée qu’on peut se faire d’une salle de théâtre classique, avec des corbeilles (je viens d’apprendre que les longues rangées surélevées ne sont pas des balcons, mais des corbeilles), de la peinture rouge, et un grand lustre. À peu près chaque semaine, un spectacle différent à lieu. Il s’agit souvent de comédies musicales, mais cela peut aussi être de la musique, de la danse, du théâtre. En l’occurrence, on a assisté à la comédie musicale Billy Elliot qui se joue aussi à Londres, et dont la mise en scène est franchement impressionnante.

Les prix varient en fonction des places choisies, et peut-être aussi de la pièce elle-même. Ça peut aller de 30 à 70 livres si je ne m’abuse.

 

© Edinburgh Playhouse

http://www.atgtickets.com

18-22 Greenside Ln

Edinburgh EH1 3AA

 

Si tu vas à Edimbourg, n’oublie pas de te perdre et de me donner tes meilleures découvertes 🙂


Précédent Les coups de cœur littéraires de Florian Suivant : Filmographie suisse

Pas de commentaire

Laissez un commentaire !

Laissez un commentaire !